Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Site d informations  .PEUPLE EN COLÈRE RAS LE BOL DU SOCIALISME .

Courbe du chômage : François Hollande "n’a pas eu de bol"

18 Août 2016, 15:01pm

Publié par Antonella

Courbe du chômage : François Hollande "n’a pas eu de bol"

Courbe du chômage : François Hollande "n’a pas eu de bol"

Confidences. Dans « Conversations privées avec le président », qui retranscrit une série d'entretiens accordés entre février 2012 et mai 2016, le chef de l'Etat envisage de briguer sa propre succession « uniquement s’il est en mesure de gagner »

« Je ne ferais pas de choix de candidature si, d'évidence, elle ne pouvait pas se traduire par une possibilité de victoire », souligne le chef de l'Etat, dans « Conversations privées avec le président » de Karim Rissouli et Antonin André dont Le Point publie les bonnes feuilles cette semaine. Quel que soit son choix, François Hollande estime déjà que son quinquennat laissera une marque dans l'histoire. « Ce qui est terrible c'est de faire un mandat présidentiel dont il ne reste rien », dit-il. « Se dire : j'étais là, j'ai occupé la fonction. Mais qu'est-ce que l'Histoire retiendra ? ».

Et de poursuivre, estimant avoir imprimé de sa marque la fonction. « Moi j'ai réglé cette question : le Mali, la réponse aux attentats de janvier, le mariage pour tous, la loi Macron (...) Une fois qu'on a réglé cette question, on peut tout faire pour poursuivre mais en même temps ce n'est pas un drame si tout s'arrête ».

« Sur le chômage, je n’ai pas eu de bol ! »

Outre ces questions relatives à son avenir personnel, François Hollande estime « ne pas avoir eu de bol » (sic) concernant son objectif de réduction du chômage. Condition sine qua non à une nouvelle candidature. « J'ai fait cette annonce de l'inversion de la courbe du chômage parce que je croyais encore que la croissance serait de 0,7-0,8, elle sera finalement de 0,1 ou de 0,2. Puis je répète cet engagement lors des vœux le 31 décembre 2012. J'ai eu tort ! Je n'ai pas eu de bol ! ».

« Le passage en force, ce n’est pas ma méthode, c’est celle de Valls »

Invité ensuite à dresser le bilan du gouvernement et de certains de ses ministres phares, le chef de l’Etat a égratigné le premier d’entre eux, Manuel Valls, pointant sa communication et son utilisation « compulsive » du 49.3. « Le passage en force ce n'est pas ma méthode. C'est celle de Manuel Valls qui souligne qu'il "tiendra bon ».

Concernant Emmanuel Macron, le président de la République ne se montre pas beaucoup plus tendre, s’agaçant de ses sorties de route répétées notamment lorsque le ministre de l’Economie estime, dans les colonnes de la presse ne pas être « l’obligé » du chef de l’Etat. « Cette interview, cela ne va pas ! » déplore François Hollande qui qualifie néanmoins Emmanuel Macron de « garçon gentil et de gauche », mais souligne« qu’il doit faire attention ».

« Sarkozy veut me défoncer les dents »

Enfin, concernant l’avenir et ses potentiels adversaires à l’élection présidentielle de 2017, François Hollande évoque de manière légère l’état d’esprit de son prédécesseur à l’Elysée en cas de nouvelle confrontation.« Sarkozy veut me défoncer les dents ». Plus « pondéré » s’il était opposé à Alain Juppé, François Hollande déclare juste à propos de ce dernier « qu’il veut faire du neuf avec du vieux ».

http://www.valeursactuelles.com/politique/courbe-du-chomage-francois-hollande-na-pas-eu-de-bol-64268

Commenter cet article