Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Site d informations  .PEUPLE EN COLÈRE RAS LE BOL DU SOCIALISME .

France: Nicolas Sarkozy affiche ses soutiens

24 Août 2016, 05:30am

Publié par Antonella LA FRANCE POUR LA VIE NS 2017

Nicolas Sarkzoy a déjà réussi quelques belles prises. Deux anciens fillonistes, présents à la réunion, ont rejoint ses troupes : Philippe Goujon, maire du 15e arrondissement de Paris, etPierre Lellouche. Ce dernier ne s'est pas privé d'expliquer pourquoi il a changé de camp.

Nicolas Sarkzoy a déjà réussi quelques belles prises. Deux anciens fillonistes, présents à la réunion, ont rejoint ses troupes : Philippe Goujon, maire du 15e arrondissement de Paris, etPierre Lellouche. Ce dernier ne s'est pas privé d'expliquer pourquoi il a changé de camp.

France: Nicolas Sarkozy affiche ses soutiens

Au lendemain de l'annonce officielle de sa candidature à la présidentielle de 2017, l'ex-président rassemblait ce 23 août dans son QG de campagne flambant neuf une soixantaine de ses soutiens au sein du parti Les Républicains.

Nicolas Sarkozy continue de s'efforcer de donner le tempo de la rentrée politique et le rythme reste soutenu. Ce 23 août, à peine candidat, il a rassemblé, dans son QG flambant neuf, ses soutiens à qui il a transmis ses consignes pour la campagne.

A la sortie de ce qui se voulait une démonstration de force, l'ancien président a reçu de nombreux encouragements. Une soixantaine d'élus ont répondu à l'appel de Nicolas Sarkozy, dont Guillaume Peltier. « Il a dit qu'il ne s'était jamais senti aussi libre ou fort de ses expériences réussies ou ratées, raconte le cofondateur du mouvement la Droite forte. Il nous a donné un mot d'ordre. Il ne nous a pas parlé des concurrents, ni de François Hollande et de Manuel Valls. Il nous a parlé de la France et il a conclu par trois mots : la France, la France, la France ».

Convaincre les électeurs

Nicolas Sarkzoy a déjà réussi quelques belles prises. Deux anciens fillonistes, présents à la réunion, ont rejoint ses troupes : Philippe Goujon, maire du 15e arrondissement de Paris, etPierre Lellouche. Ce dernier ne s'est pas privé d'expliquer pourquoi il a changé de camp.

« Si c'était pour des questions d'opportunisme, je me serais rapproché d'Alain Juppé, ironise le député de Paris. Nous avons un désaccord de fond aussi bien avec François Fillon qu'Alain Juppé sur la question de l'islam en France. Sur la base des discussions que j'ai eues avec chacun des candidats la primaire de la droite qui aura lieu les 20 et 27 novembre prochain] au fil des derniers mois, j'ai pensé que ma place était avec Nicolas Sarkozy ».

Reste maintenant le plus difficile pour Nicolas Sarkozy : convaincre les Français. Selon une étude réalisée par l'institut Elabe après l'annonce de sa candidature, 79% des sondés ne veulent pas de lui comme prochain président.

http://www.rfi.fr/france/20160824-presidentielle-nicolas-sarkozy-affiche-soutiens-campagne-droite?ref=tw_i

Commenter cet article