Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Site d informations  .PEUPLE EN COLÈRE RAS LE BOL DU SOCIALISME .

Jeunes Républicains : bisbille entre écuries à propos du campus national

7 Août 2016, 07:52am

Publié par Antonella

Jeunes Républicains : bisbille entre écuries à propos du campus national
Jeunes Républicains : bisbille entre écuries à propos du campus national

Jeunes Républicains : bisbille entre écuries à propos du campus national

Prévu le week-end des 3 et 4 septembre à Marseille, le campus national des Jeunes Républicains a été annulé pour raisons de sécurité. Plusieurs représentants "jeunesse" des candidats à la primaire fustigent l’influence du camp sarkozyste, qui justifie sa décision de vouloir rassembler le mouvement au Touquet, une semaine plus tôt.

Ce devait être un campus national en forme de grand raout à Marseille, où environ un millier de jeunes militants se seraient rassemblés autour de leur parti, Les Républicains, quelques jours avant le début d’une campagne de la primaire qui promet d’être acharnée pour leurs champions. En début de semaine, changement de programme : pour des raisons de sécurité, l’événement a été officiellement annulé.

Des premiers jours de septembre, la réunion marseillaise des jeunes LR est décalée dans les faits au Touquet, le dernier week-end d’août. Une fin de semaine chargée pour la droite, qui verra deux de ses principaux candidats, Alain Juppé et François Fillon,organiser leurs grands meetings de rentrée pour lancer la campagne, respectivement le samedi 27 à Chatou (Yvelines) et le dimanche 28 à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe).

Contrairement aux autres campus régionaux de la Baule (3-4 septembre) et celui d’Arcachon (10 septembre), celui du Touquet prend une dimension nationale, au risque de faire doublon avec les événements d’Alain Juppé et de François Fillon et d’empêcher ceux-ci de faire escale dans le Pas-de-Calais. Faux, défend Geoffroy Carvalhinho, secrétaire général et numéro deux des Jeunes Républicains, dans Le Parisien, mercredi : "François Fillon peut tout à fait venir samedi, comme Juppé dimanche".

"Tout est géré par l’équipe de Sarkozy"

Depuis, les jeunes soutiens du maire de Bordeaux ne comprennent toujours pas : "Pourquoi faire ça au Touquet et pas à La Baule la semaine suivante ?", fait mine de s’interroger Matthieu Ellerbach, responsable des Jeunes avec Juppé, argument aussi évoqué par Cédric Rivet-Sow, des Jeunes avec Fillon. Sous-entendu, la décision de changer la date a été prise à dessein contre les deux anciens Premiers ministres. "Je suis dubitatif, avoue Paul Guyot, délégué national des jeunes avec Bruno Le Maire. Pourquoi les autres campus de La Baule et d’Arcachon ont été confirmés?"

Certains représentants des courants de jeunes voient dans ce choix précis un souhait de Nicolas Sarkozy. "Il ne fallait pas qu’ils s’attendent au tapis rouge, grince un patron de jeunes d’un des candidats à la primaire. C’est habile, un coup à la Sarkozy." Chez les Jeunes Républicains, on réfute tout "pilotage" par le président des Républicains et on avance l’argument de la menace terroriste comme seul critère de décision pour troquer Marseille contre Le Touquet.

"On sait très bien que Marine Brenier (la présidente du mouvement) et Geoffrey Carvalhinho sont des sarkozystes, souligne de son côté un membre du bureau national des Jeunes Républicains. Tout est géré par l’équipe de Sarkozy." A trois semaines de la rentrée, les différents cadres des mouvements de jeunes marchent en ordre aussi dispersé que leurs aînés.http://www.lejdd.fr/Politique/Jeunes-Republicains-bisbille-entre-ecuries-a-propos-du-campus-national-800902

Thibaud Le Meneec - leJDD.fr

Commenter cet article