Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Site d informations  .PEUPLE EN COLÈRE RAS LE BOL DU SOCIALISME .

Primaire de la droite : Sarkozy bouscule la rentrée de Juppé et de Fillon

4 Août 2016, 04:35am

Publié par Antonella

Primaire de la droite : Sarkozy bouscule la rentrée de Juppé et de Fillon

PRIMAIRE. Le campus des Jeunes Républicains va être avancé à la fin août, et servir de tribune à l'ancien chef de l'Etat, au moment où ses adversaires lanceront leurs campagnes.

Le dernier week-end d'août devait marquer la rentrée politique d'Alain Juppé et de François Fillon. A Chatou (Yvelines) le samedi 27 pour le maire de Bordeaux, et le dimanche 28 à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe) pour le député de Paris. Mais Nicolas Sarkozy ne voulait sans doute pas voir ses concurrents s'arroger les retombées médiatiques de ces deux jours à trois mois de la primaire. Pas encore candidat, mais toujours patron du parti les Républicains, l'ancien chef de l'Etat a trouvé le moyen de s'inviter dans la partie.

Originellement prévu le 3 septembre à Marseille, le campus national des Jeunes Républicains — où les sarkozystes sont surreprésentés — doit en effet être avancé aux 27 et 28 août, au Touquet (Pas-de-Calais). Dans la ville du très sarkozyste Daniel Fasquelle. « Nous sommes contraints d'annuler le rendez-vous de Marseille pour des raisons de sécurité, on ne veut prendre aucun risque, justifie le patron des Jeunes Républicains et proche de Sarkozy, Geoffrey Carvalhinho. Un campus régional devait justement se tenir au Touquet, il est apparu tout naturel de s'y rabattre. Laurent Wauquiez, Eric Woerth et Xavier Bertrand ont d'ailleurs confirmé leur présence. »

Le jeune sarkozyste fait peu de mystère quant à la présence de son champion : « Il ne nous a jamais fait défaut ! » Sauf que, statuts obligent, fin août, ce n'est plus avec la casquette de président de parti que Sarkozy se rendra au rassemblement, mais bien avec celle de candidat déclaré.

« C'est profondément scandaleux ! s'indigne le patron des Jeunes avec Juppé, Matthieu Ellerbach. Encore une fois, Nicolas Sarkozy donne dans la confusion des genres et mélange moyens du parti et desseins du candidat. Moralement, c'est très discutable. » La garde rapprochée de François Fillon dénonce un télescopage « pas très amical. » « Les Français en ont marre, de ce genre d'agitation », s'agace le député Jean-François Lamour.

Dans l'entourage de l'ancien chef de l'Etat, on dément toute implication. « On n'est en aucun cas responsables de ça, assure un conseiller de Nicolas Sarkozy. Il n'y a aucune volonté de saborder quoi que ce soit, ça serait grotesque... » Même s'il n'est pas question de démentir la venue du futur candidat au Touquet. Même tonalité chez les Jeunes Républicains, qui balayent tout soupçon de manoeuvre politique : « Ce n'est absolument pas partisan. François Fillon peut tout à fait venir samedi, comme Juppé dimanche », ose sans rire Geoffrey Carvalhinho.

Bien supérieur aux années précédentes, le budget du campus en dit long sur la volonté du parti de faire de l'événement un rendez-vous incontournable. Une enveloppe de 100 000 € a été débloquée pour son organisation, quand l'année dernière le parti n'avait participé qu'à hauteur de 15 000 € au coût global du rassemblement, estimé à 50 000 €.

Lors de son édition 2015, le campus des JR avait déjà donné lieu à une passe d'armes entre Juppé et Sarkozy. Le maire de Bordeaux y avait fait une apparition surprise avant de s'éclipser peu avant le discours de l'ancien président. Ce que l'intéressé avait peu goûté. Cette année, c'est lui qui veut surprendre.

http://www.leparisien.fr/politique/sarkozy-bouscule-la-rentree-de-juppe-et-de-fillon-03-08-2016-6011977.php

Commenter cet article