Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Site d informations  .PEUPLE EN COLÈRE RAS LE BOL DU SOCIALISME .

Ces Européens qui partent faire le djihad en Syrie : archive

24 Mai 2017, 09:16am

Publié par PEUPLE EN COLÈRE RAS LE BOL SU SOCIALISME

Ces Européens qui partent faire le djihad en Syrie : archive

C EST UN VIEIL ARTICLE DE 2014 MAIS TOUJOURS ACTUEL .....

Ces Européens qui partent faire le djihad en Syrie : archive

1.200 musulmans d’Europe combattent le régime de Bachar el-Assad. 

l y a aujourd’hui au moins 5.000 combattants étrangers sunnites en Syrie, dont au moins 1.200 musulmans d’Europe, affirmait fin 2013 déjà le chercheur Thomas Hegghammer, du Centre de recherche norvégien de défense (FFI, Oslo). Soit davantage que les (plus de) mille musulmans d’origine occidentale à s’être engagés dans des conflits entre 1990 et 2010.

Et le chiffre de 1.200 n’est pas une fourchette haute : selon le Centre international d’étude de la radicalisation (ICSR, Londres), de 3.300 à 11.000 djihadistes étrangers sont venus combattre en Syrie (très probablement « plus de 8.500 », conclut l’ICSR), dont une masse d’Européens de l’Ouest qui pourrait représenter aujourd’hui un volume de près de 1.950 « eurodjihadistes » actifs simultanément sur le terrain.

La France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne… et la Belgique sont parmi les plus gros fournisseurs de combattants. Le volume est tel qu’il existe parmi ces forces des unités de combat (des katibas) exclusivement francophones ou exclusivement germanophones. Selon al-monitor.com, qui agrège des sources ouvertes, il existerait ainsi une brigade Lohberg formée exclusivement de jeunes Allemands de la ville de Lohberg, et cinq à six katibas francophones composées exclusivement de Belges et Français qui ne possèdent pas suffisamment la langue arabe pour être intégrés dans des unités arabophones.

Ces chiffres ne sont que des indicateurs, ils reposent sur des décomptes nationaux prudents et leurs marges d’erreur sont figurées dans les infographies développées ci-contre. Ce qui ne fait guère de doute, c’est l’importance relative de ces contingents nationaux, ce qui permet de mieux éclairer le problème que rencontrent la Belgique et les pays de l’espace Schengen. Que pèse la présence de 160 à 165 Belges aujourd’hui présents en Syrie, face aux contingents venus de Jordanie, d’Arabie saoudite, de Tunisie et du Liban ? Mais, a contrario, comment expliquer l’incroyable taux de recrutement parmi les Belges (27 djihadistes par million d’habitants selon l’ICSR, plutôt 23 selon nos sources) alors que la France serait à 6 et l’Allemagne à 3 ?http://www.lesoir.be/560552/article/actualite/monde/2014-06-02/ces-europeens-qui-partent-faire-djihad-en-syrie-archive

Commenter cet article